RFFA : une victoire pour Genève et son écomie

Le double oui des électeurs suisses et des électeurs genevois à la réforme de l’imposition des entreprises (RFFA) est une très bonne nouvelle pour la Suisse, pour Genève et pour les entreprises. Tant le volet fédéral que le volet genevois de la RFFA sont des réformes équitables et équilibrées, grâce aux compensations sociales dont elles sont accompagnées. Les incertitudes qui planaient sur l’avenir de notre pays comme site d’implantation des entreprises internationales sont aujourd’hui levées. Cette victoire est aussi un grand soulagement aussi pour les entreprises locales et leurs emplois.

Le projet RFFA est

… une réforme équilibrée
La Suisse a décidé d’harmoniser la fiscalité de ses entreprises et de supprimer les statuts fiscaux qui ne sont plus reconnus internationalement. Tous les cantons sont déjà en train de s’adapter, Genève doit rester dans la course.

… renforce les prestations sociales
Le volet fiscal mettra toutes les entreprises sur un pied d’égalité et, grâce au volet social (AVS, crèches, l’assurance-maladie), d’importantes préoccupations des citoyens seront prises en compte.

… préserve nos emplois
La Suisse restera une place économique attractive, pour le bien de toutes les entreprises et de l’emploi. Il est essentiel que la réforme cantonale soit adoptée en même temps que la réforme fédérale pour que les deux entrent en vigueur en 2020. Les coûts de RFFA sont maîtrisés et sont supportables, pour les entreprises comme pour l’Etat. Avec la RFFA, la Suisse défend ses intérêts dans un monde qui change. A Genève, RFFA concerne 1 emploi sur 4.